Non, on ne peut pas comparer les chiffres de contaminés et de morts par covid-19 entre différents pays.

La plupart des grands médias français comparent les chiffres de morts et de contaminés par le covid-19 et pourtant ces comparaisons n’ont qu’une valeur indicative. Ainsi ce 19/3/2020 tous ou presque nous ont informés du fait que « l’Italie avait dépassé la Chine en nombre de morts du covid-19 ». Mais c’est faux car personne ne le sait ni ne peut le savoir.

En Chine

La Chine (comme l’Iran d’ailleurs) est un pays dictatorial qui exerce une censure complète sur les informations sensibles, et notamment les morts et contaminés du covid-19, dont elle est entièrement responsable qui plus est.

Le parti communiste chinois au pouvoir a toutes les raisons d’avoir minimisé son nombre de morts et de contaminés, pour ne pas paraître comme impuissant, incapable ou incompétent aux yeux du monde, qui ne peut de toute façon pas vérifier les chiffres donnés.

Le journal suisse Le Temps vient d’expliquer dans un article comment les autorités chinoises avaient censuré et sanctionné les médecins lanceurs d’alerte de Wuhan en décembre 2019, et même étouffé le premier cas de Covid-19 qui remontait à novembre 2019.
Durant la phase critique pour contenir le virus, à la mi-janvier, les autorités chinoises ont également continué à nier l’existence d’une propagation entre humains.
Puis des citoyens qui ont filmé la situation catastrophique ou simplement alerté à son sujet ont commencé à disparaître les uns après les autres.

Impossible de faire confiance à une dictature qui a si souvent menti par le passé et notamment à propos du covid-19. Impossible de prendre les chiffres officiels chinois de morts et de contaminés au sérieux.

Pourtant la plupart des médias se basent sur la carte interactive de John Hopkins, recommandée pour sa représentation graphique mais pas pour ses comptes de morts et de contaminés.

Par ailleurs la Chine ne teste pas les morts post-mortem pour savoir s’ils étaient atteints du covid-19. Une note d’un des crématoriums de Wuhan sur la journée du 2 février, faisait apparaître une comptabilité étrange : sur 127 corps reçus, 116 ont été incinérés. 8 d’entres eux portaient sur leur certificat de décès la mention « Pneumonie de Wuhan » et 48 étaient des cas suspectés. Ce qui signifie que sur ces 48 cas suspectés, aucun n’a été comptabilisé dans le décompte officiel de morts du Covid-19. Les autorités chinoises n’ont donc pas été en mesure de tester les 48 cas suspectés, ou, ne les testent pas volontairement pour décroître le nombre de morts dus au Covid-19.

Bref, les chiffres donnés par les Chinois sont à peu près inutiles à tous points de vue, et toute comparaison d’un autre pays avec la Chine en termes de contaminés et de morts dus au covid-19 n’a à peu près aucun sens.

En Italie, en France et en Allemagne

En France et en Italie on comptabilise les morts du covid-19 testés post-mortem.
Cet article de LCI indique : « Le deuxième décès a été celui d’une femme de 77 ans, trouvée morte chez elle samedi 22 février, à Casalpusterlengo, près de Codogno, à 60 km au sud de Milan ; un test post-mortem ayant détecté la présence du virus. »

En Allemagne on ne les comptabilise pas.
Cet article de Ouest France indique : « Une autre explication, avancée notamment côté italien pour comprendre l’écart de mortalité, est l’absence en Allemagne de tests au coronavirus post-mortem sur les personnes décédées. Nous ne considérons pas que les tests post-mortem soient un facteur décisif. Nous partons du principe que les patients sont diagnostiqués avant de mourir, se défend l’IRK. Or ces tests sont bien effectués en France par exemple. Concrètement, cela veut dire que lorsqu’une personne décède en quarantaine à domicile et non pas à l’hôpital, il y a de fortes chances que son cas n’entre pas dans les statistiques. »

Par contre en Allemagne on dépiste beaucoup (12 000 tests par jour selon l’Institut Robert Koch (IRK), qui pilote la lutte contre l’épidémie), contrairement à la France et à l’Italie. Il convient donc de tenir compte d’un autre tableau pour se rapprocher de la vérité, le tableau du nombre de dépistage par million d’habitants :

Plus un pays dépiste plus son nombre de contaminés sera élevé, et inversement. Mais plus il dépiste plus il peut mettre en quarantaine les porteurs du virus, ce qui a porté ses fruits en Corée du Sud par exemple (où la nature plus démocratique du pays rend les chiffres plus fiables qu’en Chine).

Si un pays a un fort nombre de contaminés alors qu’il ne dépiste que peu (comme la France), c’est d’autant plus grave.

Conclusion

On ne peut pas dire que l’Italie a dépassé le nombre de morts de la Chine.
Il faut prendre les chiffres comme de simples indicateurs très approximatifs mais pas comme la vérité.

Parmi les médias ayant comparé le nombre de morts en Chine et en Italie dus au covid-19 :

Le Monde dans un article non-signé.
La Provence (avec AFP) dans un article non-signé.
Jeanmarcmorandini.com dans un article.
Courrier International dans un article de Beniamino Morante.
France Info dans un article non-signé.
BFM TV dans un article de Jeanne Bulant.
Libération dans un article non-signé.
Paris Match dans un article non-signé.
Le Parisien dans un article non-signé.
Ouest France dans un article d’Erwan Alix.
Le Figaro dans un article non-signé.
Le Télégramme dans un article non-signé.
L’Indépendant (avec Reuters) dans un article non-signé.
I24tvnews dans un article non-signé.
Sud Ouest dans un article non-signé.
L’Express dans un article non-signé.
RTL dans un article de Paul Turban.
La Nouvelle République des Pyrénées dans un article non-signé.
L’Union dans un article non-signé.
La Voix du Nord dans un article non-signé.
Nice Matin dans un article non-signé.
Mediapart dans un article non-signé.
Le Courrier Picard dans un article non-signé.
20 Minutes dans un article non-signé.
Capital dans un article de Manuel Alaver.
Atlantico dans un article non-signé.
La Dépêche du Midi dans un article non-signé.
Cnews dans un article non-signé.
Le Point dans un article non-signé.
Le JT de 20h de TF1 du 21/3/2020 présenté par Anne-Claire Coudray.

Si vous appréciez notre site, vous pouvez l’aider à se développer tout en profitant de privilèges (commenter, accéder à des articles et vidéos privés, etc.). Pour en savoir plus cliquez ici.



Catégories :20 minutes, AFP, Anne-Claire Coudray, Atlantico, Beniamino Morante, BFM TV, Capital, Cnews, Courrier International, Courrier Picard, Erwan Alix, France Info, i24news.tv, Inédit, Jean-Marc Morandini, Jeanne Bulant, JT, JT de TF1, L'Express, L'Indépendant, L'Union de Reims, La Dépêche, La Nouvelle République, La Provence, Le Figaro, Le Monde, Le Parisien, Le Point, Le Télégramme, Libération, Manuel Alaver, Mediapart, Nice matin, Ouest France, Paris Match, Paul Turban, RTL, Sud Ouest, TF1, Uniformité médiatique, Voix du Nord

3 réponses

Rétroliens

  1. Le taux de mortalité du covid-19 de 0,3 % en Allemagne contre 3,6 % en France ? Fake news ! – Fake News France
  2. Les fake news des grands médias sur l’épidémie de covid-19 – Fake News France
  3. Les médias qui reprennent les chiffres officiels de la Chine sur le covid-19 désinforment les Français – Fake News France
%d blogueurs aiment cette page :