Pour honorer Jean Daniel, l’INA diffuse une émission d’Apostrophes avec Guy Hocquenghem, pédophile notoire

Jean Daniel est mort et depuis c’est l’hagiographie dans les grands médias. Fake news France est à peu près la seule voix discordante dans ce concert de propagande jeandanieliste, auquel l’INA s’est joint le 20/2/2020 en diffusant intégralement une archive de 1979, le 185ème numéro d’Apostrophes sur les intellectuels journalistes :

Sur le plateau de Bernard Pivot, Jean Daniel donc, alors directeur du Nouvel Observateur, Jean-François Revel, son alter-ego de l’Express, Georges Suffer, du Point, et Guy Hocquenghem, qui travaillait alors à Libération et qui militait alors activement pour la dépénalisation de la pédophilie, qui avait fait partie des signataires de la pétition de Gabriel Matzneff dans le Monde, et qui en était fier. Et personne sur le plateau pour le lui reprocher, ni Jean Daniel ni Pivot ni les autres.

Pire, à partir de la 50ème minute, Jean Daniel se lance dans un long monologue pour critiquer Hocquenghem qui ne serait pas un iconoclaste contrairement à ce qu’il prétend : « Vous savez, pour être iconoclaste, ce que vous prétendez être, il faudrait qu’il y ait des icônes. Mais mon pauvre il n’y en a plus des icônes ! La pédérastie ? Je suis entouré de [inaudible]. Vous avez une grand-père juive ? J’en ai deux. Vous avez été sur le terrain ? J’ai été partout. »

Ainsi Jean Daniel se mettait au même niveau que l’un des plus grands militants pédophiles de l’époque, et affirmait être entouré de pédérastes, sachant que la définition de pédérastie est la suivante : « Attirance amoureuse et sexuelle d’un homme pour les jeunes garçons, enfants ou adolescents (avec ou sans rapports homosexuels correspondants) »

L’INA a-t-elle voulu enfoncer Jean Daniel ou lui rendre hommage ?



Catégories :Jean Daniel

1 réponse

Rétroliens

  1. La caste médiatique célèbre Jean Daniel qui vient de mourir – Fake News France
%d blogueurs aiment cette page :