La caste médiatique célèbre Jean Daniel qui vient de mourir

« J’ai toujours préféré avoir tort avec Sartre plutôt que raison avec Raymond Aron. »
Jean Daniel (rapporté par Claude Roy en 1968)

« Beaucoup plus qu’un grand journaliste » (Europe 1), « monument du journalisme » (Le Figaro), « figure de la presse française » (Libération), « pessimiste émerveillé » (Le Point), « grande figure du journalisme français » (RFI)… Les médias français ne tarissent pas d’éloge pour celui qui vient de s’éteindre peu avant d’être centenaire. Les meilleurs partent souvent en premier.

Les journalistes se protègent entre eux, ils forment une caste, et tout ennemi de la caste est un ennemi du journalisme, de la démocratie, bref, du Bien avec un grand « B ». Voilà pourquoi la critique des médias émane le plus souvent de personnes exclues du système médiatique, notamment votre serviteur.

Ainsi, puisque Jean Daniel était un journaliste, membre éminent de la caste, les papiers qui sont publiés en ce moment pour faire sa nécrologie sont tous très bienveillants. Mais Fake news France n’est pas membre de la caste, au contraire, donc nous n’allons pas nous empêcher de dire la vérité sur cet homme.

Les mêmes qui nous reprocheront d’en dire du mal sont ceux qui ont déjà prête une nécrologie à charge sur Jean-Marie Le Pen quand celui-ci décédera, ce qui ne saurait tarder vu son âge avancé. Donc qu’on ne nous fasse pas la leçon du « respect des morts », nous respectons les morts, mais nous respectons encore plus la vérité sur les morts.

Jean Daniel fut un dirigeant de média autoritaire, pour ne pas dire autocratique, qui imposa ses éditos surannés jusqu’à un âge très avancé, canonique diraient certains. Ce qui ne l’empêchait pas de militer pour la retraite à 60 ans, avec son grand ami François Mitterrand (qui travailla jusqu’à sa mort lui-aussi).

Ce « grand journaliste » et cette « grande conscience de la gauche » (comme l’appelle le Point dans un article qui met mal à l’aise tant il est à décharge), comme toutes les grandes consciences de la gauche de son époque, fut donc un ami du Président de la République dont les horreurs sont aussi nombreuses que les erreurs.

Ami de Bousquet (principal acteur de la rafle du Vel d’Hiv) jusqu’au bout, ayant fleuri la tombe du Maréchal Pétain de 1984 à 1991 comme aucun autre Président, titulaire de la francisque, Mitterrand est aussi l’homme du faux attentat de l’Observatoire, des vraies écoutes de l’Elysée, du Rainbow Warrior, guillotineur en Algérie, des Irlandais de Vincennes, de la fille cachée, du cancer caché, qui admirait l’Allemagne de l’Est et qui harcelait les journalistes qui enquêtaient sur lui. On apprend récemment qu’il était aussi un grand soutien du pédo-criminel de Gabriel Matzneff.

Jean Daniel était un ami du dictateur aux petits pieds François Mitterrand, mais c’est un honneur selon les grands médias qui font état de sa mort (y compris l’Obs ce 20/2/2020), et non un fait accablant. Tout est dit. Ajoutons simplement que l’Obs qu’a fondé Jean Daniel n’est qu’un producteur industriel de fake news comme les autres, souvent condamné comme les autres, grassement subventionné comme les autres (8 millions d’euros par an), qui est notamment responsable d’une des plus grandes manipulations médiatiques de cette décennie, sur les OGM.

Il était aussi l’ami d’autres dictateurs, je vous rassure, comme Fidel Castro par exemple, dans le bureau duquel il se trouvait quand Castro apprit la mort de Kennedy.

Dans un papier récent, il faisait encore l’éloge de Che Guevara, autre dictateur responsable de milliers de morts (dont des homosexuels), qu’il avait rencontré personnellement, ce dont il tirait une fierté.

C’est dans son Nouvel Observateur que Jean Lacouture avait défendu les Khmers Rouges (le Monde avait commis la même ignominie) : « Un observateur étranger est libre de juger inutilement expéditifs ou abusivement contraignants les procédés appliqués par les Khmers rouges au Cambodge ». La déportation de la population était « une audacieuse transfusion de peuple, le retour à la terre d’une masse citadine inorganisée, foisonnante et rapace » .

Ami des ennemis de la France, détestant De Gaulle, on le voit ici avec Ahmed Ben Bella, qui était allié avec un autre dictateur, Boumédiène, qui le renversera par la suite lors d’un coup d’Etat :

Tout cela n’empêchait pas l’Obs de prendre tout le monde de haut, et de faire régulièrement ses « unes » sur « l’extrême-droite », le péril fasciste que représentait le FN, ce que Lionel Jospin a qualifié lui-même plus tard de « théâtre » :

L’alliance Mitterrand-Le Pen, promue par Jean Daniel dans les colonnes de l’Obs, a fonctionné comme le souhaitaient les trois hommes, divisant et affaiblissant la droite, d’ailleurs Jean-Marie le Pen rend hommage ce jour à Jean Daniel par un tweet élogieux (« homme de presse de haut niveau »):

Son journal n’avait pas hésité à traiter de « fasciste » l’observatoire de la christianophobie, qui dénonce les actes anti-chrétiens dans le monde, le plus souvent commis par des musulmans. C’est que Jean Daniel préférait le pacifiste Mahomet au génocidaire Jésus, ce qui tombe sous le sens vu les parcours de ces deux hommes.

Ami des dictateurs, Jean Daniel lui-même s’était déshonoré en disant à Alexandre Soljenitsyne, ennemi de la dictature, qu’il se trompait sur l’Occident, en mettant au même niveau les crimes communistes et ceux du capitalisme (sic) :

Ou quand le nain Jean Daniel faisait la leçon au géant Soljenitsyne…

Comme les autres il a cautionné pendant 40 ans les agissements de Gabriel Matzneff, et l’Obs n’a pas dérogé en faisant régulièrement l’apologie de ses livres. Jérôme Garcin a été récemment listé parmi les proches de l’écrivain pédo-criminels, il lui rendait régulièrement hommage dans l’Obs, comme dans cet article de 2013 par exemple. L’Obs avait par ailleurs relayé en 2017 la lettre de Matzneff à la Ministre de la Culture pour avoir de l’argent.

Bref, Jean Daniel n’était pas un ange, contrairement à ce que sa caste veut nous faire croire aujourd’hui alors qu’il vient de passer l’arme à gauche. Entre mafieux, on se protège.

Mise à jour du 27/2/2020 : nous découvrons les déclarations pro-pédophiles de Jean Daniel tenues sur Apostrophes en 1979 face à l’un des plus grands militants pédophiles de l’époque, Guy Hocquenghem.



Catégories :Jean Daniel, L'Obs

2 réponses

Rétroliens

  1. Les condamnations de l'Obs – Fake News France
  2. Pour honorer Jean Daniel, l'INA diffuse une émission d'Apostrophes avec Guy Hocquenghem, pédophile notoire – Fake News France
%d blogueurs aiment cette page :