France 24 oublie de flouter un éleveur malien, il est assassiné par des djihadistes qui le reconnaissent

Comme l’explique un article du Monde ce 14/2/2020 : « Sadou Yehia a été tué par des djihadistes après la diffusion de son témoignage recueilli par des journalistes suivant une unité de « Barkhane » dans le nord-est du Mali. […]
Selon le récit de membres de sa famille, il a été enlevé le 5 février dans son village par des islamistes armés avant d’être abattu trois jours plus tard. Trois semaines auparavant, le 13 janvier, France 24 diffusait un reportage où cet homme dénonçait à visage découvert les rackets des djihadistes alors que son village recevait la visite d’une unité de l’opération française « Barkhane ». […]
La direction de France 24 s’est dite « profondément atteinte par cet assassinat barbare », mais refuse d’être désignée « comme les coupables dans une inversion insupportable des responsabilités ». La section du Syndicat national des journalistes (SNJ) de France Médias Monde (France 24, RFI et MC Doualiya) a toutefois dénoncé vendredi 14 février les « explications emberlificotées » de la direction et a estimé que « la diffusion à visage découvert du témoignage [de Sadou Yehia] contrevient à tous les principes déontologiques de base ». »

Les responsables de cette fake news : Erwan Schiex, Michel Mvondo, Tristan Le Paih



Catégories :Erwan Schiex, France 24, Michel Mvondo, Tristan Le Paih

%d blogueurs aiment cette page :