Les fake news du débat entre Eric Zemmour et Thierry Lentz sur Napoléon

Ce 12/2/2020 Cnews organisait un débat entre Eric Zemmour et l’historien spécialiste de Napoléon Thierry Lentz, et Eric Zemmour a une nouvelle fois fait très fort en termes de fake news :

A 4 min 05, Eric Zemmour : « Napoléon est le plus grand chef d’Etat de l’histoire de France, avec Louis XIV »

C’est très discutable. Si par « grand » Eric Zemmour veut dire « ayant fait tuer le plus de Français », alors ce n’est pas une fake news. Les historiens estiment à plus d’un million les Français morts lors des guerres napoléoniennes, sans que les frontières françaises soient agrandies. C’est environ le même bilan pour le nombre de protestants tués et de soldats morts lors des cinquante années de guerres menées par Louis XIV. Mais ce n’est pas ce que veut dire le polémiste.

A 8 min 03, Eric Zemmour : « La gauche ne comprend rien à Napoléon. La gauche déteste Napoléon. »

Or si une partie de la gauche ne l’aime pas en effet (Mélenchon, Jospin qui a écrit un livre à charge sur lui), ce n’est pas toute la gauche.
François Mitterrand, s’il était critique de son coup d’Etat, le citait parmi les grands hommes ayant marqué l’histoire du monde : « Je ne crois pas beaucoup au destin individuel devant l’histoire. Peut-être dans le cas de quelques personnages mythiques, tel Moïse, ou encore quelques personnages d’une taille exceptionnelle ou mêlés à des événements d’une nature extraordinaire, comme Napoléon, César, Charlemagne. »

Julien Dray cite Napoléon en exemple : « À l’heure où on se parle, pour l’instant, moi je n’ai pas la réponse de Jean-Paul Huchon. Et à partir de là, on va discuter. Et c’est pas parce qu’on m’aligne, pour que les choses soient claires, huit premiers fédéraux, je ne sais pas combien de parlementaires (qui ont validé la candidature de Bartolone, ndlr) – ça c’est des maréchaux d’Empire, c’est respectable mais ça fait pas l’armée napoléonienne et ça fait pas Napoléon. »

Laurent Joffrin, même s’il ne se dit pas bonapartiste, trouve que Bonaparte est un exemple : « Pour un Français qui aime bien la méritocratie, Napoléon est un exemple : issu d’une petite famille patricienne corse, fonctionnaire, pas riche, pas très connu, il connaîtra un destin semblable à celui d’Alexandre. Or, Alexandre était fils de roi. Napoléon, lui, s’est fait tout seul. C’est une métaphore de la Révolution française : on libère toutes les capacités individuelles et il n’y a plus de prédestination. Napoléon est le symbole ultime de cette vision. »

D’ailleurs Jean Tulard, grand historien de Napoléon, a qualifié Napoléon d’homme de gauche. Et à 14 min 20 Eric Zemmour compare Napoléon à … Staline. Qui n’était pas particulièrement de droite. Et à 16 min il dira qu’il n’a jamais dit de mal de Robespierre (qui n’était pas de droite non plus), et qu’il était très proche de son frère.

A 19 min 50, Eric Zemmour : « Il y a 30 000 juifs à l’époque. C’est une différence fondamentale. »

Thierry Lentz acquiesce mais dans un livre datant de 2007 (Nouvelle histoire du Premier Empire, tome 3 : La France et l’Europe de Napoléon (1804-1814), Fayard) il a pourtant écrit : « Il y avait dans l’Empire environ 170 000 juifs, dont un tiers dans les limites de l’ancienne France. Ils étaient pour la plupart regroupés en communautés compactes, sinon homogènes, dans des quartiers appelés ghettos. Les principales communautés françaises se trouvaient en Gironde (2 131 individus, selon l’enquête préfectorale de 1808), dans les Landes (1 198), en Moselle (6 506), dans le Bas-Rhin (16 155) et dans le Haut-Rhin (9 915). » 

56 000 juifs en France, c’est donc près du double du chiffre avancé par Eric Zemmour.

A 21 min 25, Eric Zemmour : « Aujourd’hui, Napoléon réunirait les dignitaires musulmans et les obligerait à bazarder la moitié du Coran. »

Or un livre récent fait le point sur Napoléon et l’islam, et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il était tendre avec l’islam, bien plus qu’avec le judaïsme, et même qu’avec le catholicisme, sa propre religion : « « J’aime mieux la religion de Mahomet, elle est moins ridicule que la nôtre », confia Napoléon au soir de sa vie au baron Gourgaud. Une confession qui fit longtemps gloser sur le réel attrait de Napoléon pour l’islam, même s’il a toujours confessé son appartenance à la religion catholique – sa mère était très pieuse et il assistait encore à la messe lors de son exil à Sainte-Hélène. […] Dès l’adolescence, rappelle-t-il, Napoléon se plonge dans le Coran, et à 20 ans, il écrit une nouvelle s’inspirant de Mahomet, Le Masque prophète, dans laquelle il raconte le destin d’un religieux qui soulève les peuples… »

A 22 min 28, Eric Zemmour : « Je pense que Poutine aurait l’autorité et le fait, c’est ce qu’il fait en Russie. »

Le même Poutine, ami de l’Iran chiite, qui « cite le Coran pour inviter l’Arabie Saoudite à acheter des armes russes » comme l’indique cet article ?
« « Étant ici en Turquie, un pays à population majoritairement musulmane, je ne peux pas m’empêcher de rappeler ces paroles du Coran : « Souvenez-vous de la miséricorde d’Allah. Vous étiez autrefois des ennemis, Allah a réconcilié vos cœurs et a fait de vous des frères », a signifié le président russe face à la presse, avant de… formuler une proposition au royaume saoudien, sous le regard amusé du dirigeant iranien Hassan Rohani. »

En fait Eric Zemmour reprend une fake news d’un Poutine ferme contre l’islam. Alors qu’en fait il déclare : « « La force de la Russie repose dans le libre développement de ses peuples, dans sa diversité, l’harmonie des cultures, des langues et des traditions, le respect mutuel et le dialogue entre les croyances, y compris les chrétiens, les musulmans, les juifs et les bouddhistes » […] « Nous devons résister fermement à toute manifestation d’extrémisme ou de xénophobie, tout en défendant notre harmonie ethnique et religieuse, qui est la fondation historique de notre société et de l’Etat russe. » »

En 2015 il inaugurait une grande mosquée à Moscou :



Catégories :Cnews, Eric Zemmour, Inédit

%d blogueurs aiment cette page :