Sur France Culture, on réécrit l’histoire en niant que les Lumières ont créé la pensée raciste contemporaine

Le 29/1/2020 Olivia Gesbert reçoit sur France Culture la philosophe Stéphanie Roza pour parler de la gauche :

A 39 secondes : « L’héritage des Lumières il est fragilisé d’abord à travers l’Europe évidemment par l’extrême-droite, puisque aujourd’hui on a une remontée dans toute l’Europe de propos xénophobes. »

Or les principales figures des Lumières étaient xénophobes. Qu’on pense à Voltaire par exemple, qui a incarné cet esprit et qui était antisémite et négrophobe (entre autres).

« C’est à regret que je parle des juifs : cette nation est, à bien des égards, la plus détestable qui ait jamais souillé la terre. » Voltaire, article « Tolérance » du Dictionnaire philosophique

« Les Samoïèdes, les Lappons, les habitants du nord de la Sibérie, ceux du Kamshatka, sont encore moins avancés que les peuples de l’Amérique. La plupart des Nègres, tous les Cafres, sont plongés dans la même stupidité, et y croupiront longtemps. » Voltaire, Essai sur les Mœurs, Tome 1, page 11

Le lecteur curieux pourra consulter ce lien pour obtenir beaucoup d’autres citations de ce genre.

Diderot était également négrophobe, voilà ce qu’il écrivait dans l’Encyclopédie en 1772 : « Quoi qu’en général les Nègres aient peu d’esprit, ils ne manquent pas de sentiment. »

Emmanuel Kant écrivait : « Dans les pays chauds, les hommes mûrissent plus vite à tous égards, mais ils n’atteignent pas la perfection des zones tempérées. L’humanité atteint la plus grande perfection dans la race des Blancs. Les Indiens jaunes ont déjà moins de talent. Les Nègres sont situés bien plus bas. » 

Cet article paru dans Slate explique « comment les Lumières ont créé la pensée raciste contemporaine et pourquoi nous ne devons pas le passer sous silence. »

A 1 min 34, loin de contester cette fake news, la journaliste de France Culture va dans son sens : « C’est le triple héritage des Lumières que vous venez d’évoquer là, et que vous déclinez dans cet essai. A savoir comment cet irrationnalisme, comment ce mouvement contraire au progressisme et cet anti-universalisme pourrait être de gauche. »

Stéphanie Roza avait déjà diffusé cette fake news des Lumières anti-racistes le 8/11/2019 dans une vidéo du quotidien communiste l’Humanité :

« Et puis l’héritage anti-raciste, anti-impérialiste dont il me semble que Toussaint Louverture qui a mené la première insurrection victorieuse contre l’esclavage et la colonisation me paraît un des symboles les plus importants. Je pense que c’est ce triple héritage des Lumières radicales dans un sens très particulier que la gauche doit réactiver. »

Une vidéo tirée d’une table ronde animée par Jérôme Skalski.



Catégories :France Culture, Inédit, Jérôme Skalski, L'Humanité, Olivia Gesbert, Stéphanie Roza

%d blogueurs aiment cette page :