La retraite par répartition a été instaurée à la Libération ? Fake news !

Dans son article sur la retraite par répartition, Wikipedia indique : « Le décret loi du 14 mars 1941 du régime de Vichy crée l’allocation aux vieux travailleurs salariés, premier étage du minimum vieillesse, et une pension de retraite par répartition pour les assurés du commerce et de l’industrie et les professions agricoles dans le cadre de la « Révolution nationale ». Elle est mise en place par René Belin, ancien dirigeant de la CGT devenu ministre du Travail du régime de Vichy, et ses collaborateurs Pierre Laroque et Alexandre Parodi qui réfléchissaient à un projet de Sécurité sociale depuis longtemps. « Pour amorcer son fonctionnement, l’État français, aidé par d’anciens dirigeants CGT, y affecte les fonds de retraite capitalisés depuis 1930 ».
Mais pour des raisons évidentes, plutôt que cette création du régime de retraite par répartition en 1940 et 1941 sous Vichy, c’est l’œuvre de 1945 et 1946 qui est préférée officiellement comme date de naissance du système actuellement en vigueur en France. »

Les plus curieux pourront également lire cet article sur les racines vichystes de la Sécurité Sociale. Ou celui-ci de l’Usine Nouvelle intitulé « Cette retraite par répartition créée par Vichy ». Ou celui-là du Monde intitulé « Retraites : « Le système par répartition, c’est la faute à Pétain » ».

Le 12/10/2010 j’avais interviewé Jean-Luc Mélenchon pour savoir ce qu’il en pensait :

Parmi les médias qui ont diffusé la fake news :

BFM TV avec AFP dans un article de Paul Louis et Frédéric Bianchi : « Né en 1945, le système de retraite par répartition instauré dans le cadre du régime général de Sécurité sociale a été réformé à plusieurs reprises depuis sa création. »

France Culture dans un article de Maxime Tellier le 13/12/2019 : « En 2019, la réforme des retraites est lancée pour sauver le système par répartition, assure le gouvernement. Né dans le contexte très particulier de la Libération, ce mode de financement a balayé les retraites par capitalisation, pourtant la norme auparavant. »

Denis Robert dans un édito du Média le 19/1/2020 (à 4 min 50) : « Le régime des retraites a été construit après la guerre sur la base d’un régime général qui se voulait égalitaire et qui s’est ajusté pour prendre en compte la pénibilité des salariés. »

La Dépêche du Midi dans un article non-signé le 9/4/2010 : « Le système de retraite français puise ses origines à la fin du 17e siècle, avec la création d’une retraite dans la marine royale, mais c’est à partir de 1945 qu’ont été vraiment posées les bases du système actuel par répartition, réformé pour la première fois en 1993. »

Le Monde dans une tribune de l’historien Bruno Valat : « Réforme des retraites : « En 1945, le système par répartition s’impose pour des raisons pratiques » »

L’Obs dans un article non-signé le 12/4/2010 : « Le système de retraite français puise ses origines à la fin du 17e siècle, avec la création d’une retraite dans la marine royale, mais c’est à partir de 1945 qu’ont été vraiment posées les bases du système actuel par répartition, réformé pour la première fois en 1993. »

Le Point dans un article non-signé le 6/12/2019 : « Créé en 1945, le régime général de Sécurité sociale instaure un système de retraite par répartition. Mais certaines professions ou catégories de population en sont alors exclues. »

Le Salon Beige dans un article de Michel Janva : « Retraites : un système français injuste issu de 1945 »

Les Echos dans un article de Caroline Diard, enseignant-chercheur : « En 1945 est créé le régime général de retraite« 

France 3 dans un article de Yann-Olivier d’Amontloir le 16/1/2020 : « Créée en 1945, la retraite des salariés a été fixée à l’âge de 65 ans jusqu’en 1983. »

RTL dans un article de Marie-Pierre Haddad le 13/12/2019 : « Créé en 1945, le régime général de Sécurité sociale instaure un système de retraite par répartition. »

Le Figaro dans un article le 2/3/2017 par Alexis Feertchak : « Si le Premier ministre socialiste n’entendait pas remettre en cause les principes de 1945 en matière de «solidarité entre les âges», il assumait les conséquences démographiques sur le budget des retraites, notamment l’allongement de la durée de la vie. »

RFI dans un article de Adrien Delgrange le 3/12/2019 : « Les premières bases de notre système actuel par répartition ont été posées en 1945. »

Le HuffPost dans un article d’Astrid de Villainesle 11/12/2019 : « Édouard Philippe avait pourtant mis les formes. Dès l’introduction de son discours, il invoque d’emblée le Conseil national de la résistance (CNR) et les ordonnances de 1945 qui créent en France le système de retraites par répartition. “En 1945, le système prévoyait la solidarité. Nous allons au bout de la logique initiale”, assure-t-il, s’inscrivant dans cette veine-là.  « 

L’Humanité dans un article le 13/10/2017 de Sébastien Crépel, Audrey Loussouarn et Julia Hamlaoui: « Ambroise Croizat (ministre communiste du Travail entre 1945 et 1947 – NDLR) crée le régime général de la Sécurité sociale en 1946 contre ce que sera l’Agirc en 1947 et l’Arrco dans les années 1950, c’est-à-dire contre des régimes de retraite complémentaire par points. »

Causette dans un article de Margot Loizillon le 8/12/2010 : « En France, le système des retraites se fait « par répartition »: ce sont les actifs qui financent les pensions, et ce grâce aux cotisations. Or, depuis la mise en place de ce système en 1945, trois évolutions capitales ont modifié la donne »

Le Monde Diplomatique dans un article de Bernard Friot et Christine Jakse le : « Depuis sa création en 1945, le régime général de la Sécurité sociale subit le feu des «réformateurs» de tout poil. »

Cnews dans un article non-signé le 20/1/2020 : « Gilles Le Gendre, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale a tweeté : «Les députés LaREM expriment @delevoye tristesse et respect après la décision courageuse qu’il vient de prendre de démissionner du gouvernement. Rien ni personne ne lui enlèvera d’avoir imaginé et conçu la réforme la plus juste et la plus protectrice en France depuis 1945.» »

Marianne dans un article de Louis Nadau le 4/12/2019 : « Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire l’assurait pourtant encore sur France Inter le 2 décembre : « Notre régime de retraite construit en 1945 est à bout de souffle« . »



Catégories :Adrien Delgrange, AFP, Alexis Feertchak, Astrid de Villainesle, Audrey Loussouarn, Bernard Friot, BFM TV, Bruno Valat, Caroline Diard, Causette, Christine Jakse, Cnews, Denis Robert, France 3, France Culture, Frédéric Bianchi, Huffington Post, Julia Hamlaoui, L'Humanité, L'Obs, La Dépêche, Le Figaro, Le Média, Le Monde, Le Monde diplomatique, Le Point, Le Salon Beige, Les Echos, Louis Nadau, Margot Loizillon, Marianne, Marie-Pierre Haddad, Maxime Tellier, Michel Janva, Paul Louis, RFI, RTL, Sébastien Crépel, Uniformité médiatique, Yann-Olivier d'Amontloir

2 réponses

Rétroliens

  1. Denis Robert du Média n'ose pas dire que des professeurs ont jeté des manuels scolaires et parle de "cahiers" – Fake News France
  2. Il y a toujours un éditorialiste économique libéral à la radio ou à la télé ? Fake news de Clément Viktorovitch. – Fake News France
%d blogueurs aiment cette page :