Les commerçants touchés par les manifestations de Gilets Jaune n'ont pas été indemnisés et les journalistes n'en parlent pas ? Fake news !

Ce 7/1/2020 Pascal Praud recevait sur le plateau de Cnews pour l’Heure des Pros le commerçant Emile Sebbag :

Copie d’écran de l’émission L’Heure des Pros du 7/1/2020

Voici le verbatim de leur échange :
Pascal Praud : « Vous aviez été indemnisé d’ailleurs l’année passée après la séquence gilets jaunes ?
Emile Sebbag : Absolument pas. C’est ce que je trouve dramatique, le gouvernement fait des annonces complètement bidons, c’est vraiment de l’intox. Je trouve ça vraiment dramatique parce qu’en fait, toutes les TPE / PME on est des milliers de commerçants qui sont dans la merde absolue.
Pascal Praud : Il y avait eu des annonces qui avait été faites pour les indemnisations ?
Emile Sebbag : Mais bien sûr ce sont des annonces.
Pascal Praud : Mais aucun commerçant de France n’a été indemnisé ?
Emile Sebbag : Moi j’ai été déposer mon dossier à Bercy.
Pascal Praud : Oui, mais aucun commerçant de France n’a été indemnisé ?
Emile Sebbag : Sur les pertes d’exploitation, je vous dis que non. Ce sont que des effets d’annnonce.
Pascal Praud : Que font les journalistes ? Pourquoi ils n’enquêtent pas là-dessus, pourquoi ils ne le rapportent pas ? »

Or dans de nombreux articles fin juin 2019, dont celui de Sud Ouest (avec AFP) du 27/6/2019, cette question avait été abordée :
« Gilets jaunes : déjà 217 millions d’euros d’indemnisation versés aux commerçants.
« Ces violences ont eu des conséquences économiques directes : dégâts matériels liés à la casse, aux incendies, aux pillages, que les assurances ont indemnisé partiellement à hauteur de 217 millions d’euros fin mai 2019 », résume le groupe de travail.
Il évoque également les pertes d’exploitation, « largement non-indemnisables, qui s’élèvent en moyenne à 30% du chiffre d’affaires pour les commerçants et artisans des centres-villes depuis six mois ». 

Sur le site du ministère de l’Economie et des Finances on trouve également ceci :  » Le Gouvernement a également appelé les assureurs, avec le concours de la fédération française de l’assurance, à accélérer les indemnisations pour les entreprises concernées par des sinistres matériels et des pertes d’exploitation. […] Si vous avez subi une perte d’exploitation, liée ou non à des dégâts matériels, la prise en charge par votre assureur dépendra des garanties souscrites et des conditions contractuelles desdites garanties. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les précisions apportées sur le site de la fédération française de l’assurance. « 



Catégories :Cnews, Emile Sebbag, Pascal Praud

%d blogueurs aiment cette page :