1 million d'euros de dommages et intérêts pour les 25 maliens illégaux qui ont gagné leur procès ? Fake news !

Ce 21/12/2019 sur France Inter dans l’émission d’Alexandra Bensaid, Sandrine Foulon, rédactrice en chef d’Alternatives Economiques, faisait une chronique, parlant notamment de cette décision de justice.

Elle déclarait ainsi : « 25 travailleurs sans-papiers maliens employés sur un chantier. […] Ils ont gagné ! L’entreprise du bâtiment devra leur verser 1 million d’euros de dommages et intérêts à se partager. »

Or Le Monde indiquait :  » Ils ont obtenu chacun 34 000 euros de dommages et intérêts et près de 3 000 euros de salaires en retard. « 

Chiffre confirmé sur le site de la CGT qui les défendait : « Chaque salarié a obtenu réparation : 34 000 euros de dommages et intérêts et près de 3000 euros d’arriérés de salaires. « 

Or 34 000 x 25 = 850 000 euros et non 1 million d’euros.

Ils ont donc touché 850 000 euros de dommages et intérêts, et 75 000 euros d’arriérés de salaire, soit 925 000 euros en tout à se partager.

Une fake news reprise par Riposte laïque dans un article de Manuel Gomez : « Conte de Noël : les juges donnent 1 million d’euros à 25 clandestins maliens »

Egalement reprise par Fdesouche dans un article de Koba : « Paris : 25 clandestins maliens obtiennent plus d’un million d’euros de dommages et intérêts pour « discrimination raciale systémique » »

Fdesouche citait un article du Parisien écrit par Cécile Beaulieu : « 25 ouvriers maliens sans-papiers qui étaient employés sur un chantier, avenue de Breteuil (VIIe), ont obtenu plus d’un million d’euros de dommages et intérêts pour « discrimination raciale systémique ». Une première en France. »

Stéphane Albouy est directeur de la rédaction du Parisien depuis mars 2015.



Catégories :Alexandra Bensaid, Alternatives Economiques, Cécile Beaulieu, Fdesouche, France Inter, Inédit, Le Parisien, Manuel Gomez, Riposte laïque, Sandra Foulon, Stéphane Albouy

%d blogueurs aiment cette page :