Les condamnations du Monde

Nous continuons notre série d’articles sur les condamnations des médias. Merci de nous envoyer les nouvelles condamnations du Monde à fakenewsfrance@protonmail.com

CLUBS DE FOOTBALL ESPAGNOLS

L’Express indique dans un article du 25/2/2014 :  » La justice espagnole a confirmé lundi la condamnation du quotidien français Le Monde à verser 300 000 euros de dommages et intérêts au Real Madrid et 15 000 au FC Barcelone pour atteinte au droit à l’honneur d’un article de 2006 évoquant le dopage dans le football.  […] Le tribunal suprême a confirmé la condamnation, en première instance puis en appel, du Monde et de son journaliste Stéphane Mandard, à indemniser le club à hauteur de 300 000 euros, ainsi que le Dr Alfonso del Corral, directeur du service médical du club madrilène, à hauteur de 30 000 euros. »

L’article date du 8/12/2006.

THEATRE DE GENEVE

Le Monde indique dans un article du 26/12/2007 (pour un article paru le 3/5/2007) :  » Le Monde a été condamné, jeudi 15 novembre, par le tribunal de grande instance de Nanterre, à payer des dommages-intérêts à Jean-Marie Blanchard, directeur général du Grand Théâtre de Genève. Dans un article publié le 3 mai, le journal rendait compte de deux audits menés dans l’institution lyrique suisse. Le tribunal a estimé qu’en accordant à l’audit le plus sévère une place sensiblement plus importante et en ne mentionnant pas les critiques qu’il avait suscitées et dont la presse helvétique s’était fait l’écho, Le Monde s’était rendu coupable de diffamation. « 

L’article condamné avait été écrit par Nathaniel Herzberg.

JOHN MALKOVITCH

Capital indique dans un article du 7/10/2016 :  » Le Monde et deux de ses journalistes ont été condamnés vendredi pour diffamation pour avoir écrit que l’acteur américain John Malkovich détenait un compte caché en Suisse. Le quotidien a été en outre condamné à publier en Une du journal et en page d’accueil de son site internet un communiqué judiciaire. Le Monde et ses journalistes devront verser au total 14.000 euros d’amende et de dommages et intérêts. »

Le Huffington Post précisait le 18/5/2015 le nom des deux journalistes en question pour leur article du 10/2/2015 :  » Parmi elles, figurait, à tort, celui de John Malkovich, a déclaré lundi Hervé Témime, conseil de John Malkovich, dans un communiqué. « Afin que cette fausse accusation soit sanctionnée », l’acteur de 61 ans a attaqué Le Monde et les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme par le biais d’une citation directe, qui permet une comparution directe devant le tribunal correctionnel. « 

MICHEL ROUSSEL

Le 30/4/2005 le Nouvel Obs indiquait dans un article : « La tribunal de Grande instance de Castres a condamné Jean-Marie Colombani à 4.500 euros d’amende pour diffamation à la suite d’une plainte de l’ex-gendarme Michel Roussel. »

La Libre Belgique indiquait le nom du journaliste condamné :  » Le journaliste Gérard Davet, également poursuivi, se voit condamné à 1000 € d’amende. « 

L’ANCIEN RESPONSABLE DE LA SÉCURITÉ DE RENAULT

Le 20/9/2012 Le Point indiquait dans un article :  » Le quotidien Le Monde a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Paris pour diffamation à l’encontre de Dominique Gevrey, l’ancien responsable de la sécurité de Renault, mis en examen dans la fausse affaire d’espionnage chez le constructeur automobile. »

L’article du Monde du 14/3/2011 était écrit par Jacques Follorou.

JULIEN DRAY

Un article du Figaro du 26/11/2009 indiquait : « Le journal Le Monde et sa filiale Le Monde Interactif ont été condamnés jeudi à 1.500 euros d’amende chacun par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir diffamé le député socialiste Julien Dray.
La 17ème chambre a également condamné le quotidien et sa filiale à verser 1.500 euros de dommages et intérêts et à publier la condamnation sur leur support respectif. »

Le journaliste auteur de cet article du 19/12/2008 est Gérard Davet.

DANIEL SCHNEIDERMANN

Le 18 mai 2005 Acrimed indiquait : « Le conseil des prud’hommes de Paris a condamné vendredi 13 mai 2005 l’entreprise Le Monde pour le licenciement abusif du journaliste Daniel Schneidermann en septembre-octobre 2003 (lire Daniel Schneidermann licencié par Le Monde ?). La direction du journal lui reprochait les passages de son livre Le cauchemar médiatique (Denoël, oct. 2003) où il critiquait la façon dont elle avait réagi au livre La Face cachée du Monde, de Philippe Cohen et Pierre Péan (Fayard/Mille et une nuits, 2003). »

PIERRE FALCONE

Le 23 mai 2012 Le Figaro indiquait : « Pierre Falcone a obtenu aujourd’hui la condamnation du journal Le Monde à un euro de dommages et intérêts pour atteinte à sa présomption d’innocence après un article publié il y a deux ans et demi dans le quotidien du soir.
L’homme d’affaires français poursuivait un article du 14 novembre 2009 et intitulé « Angolagate : les vraies fausses révélations de Charles Pasqua ». Le quotidien écrivait que Pierre Falcone était l’un des « deux principaux acteurs » d’un « système de corruption de bon nombre de personnalités françaises ». »

L’article condamné était écrit par Pascale Robert-Diard.

ALAIN JOYANDET

Le site jeanmarcmorandini.com indiquait le 7/2/2013 : « Le quotidien Le Monde a été condamné jeudi pour diffamation à l’encontre de l’ancien secrétaire d’Etat à la coopération Alain Joyandet (UMP), pour un article de juin 2011 affirmant qu’il avait été épinglé « pour avoir fait financer des dépenses personnelles sur des fonds publics ».
Le président du directoire du Monde et la journaliste qui avait signé l’article ont été condamnés à 800 euros d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris et à verser 1.500 euros de dommages et intérêts à l’ancien secrétaire d’Etat. M. Joyandet avait démissionné en 2010 après avoir été épinglé pour la location d’un avion privé pour un déplacement ministériel, pour un montant de 116.500 euros. »

L’article condamné était signé Pascale Robert-Diard.

OLIVIER BERRUYER

« Dans deux jugements du 17 décembre 2019, le Tribunal de Paris a condamné le Monde et Samuel Laurent pour diffamation envers Olivier Berruyer.
I. Condamnation du journal Le Monde
Le Monde a été condamné (par l’intermédiaire de son Directeur de publication, Louis Dreyfus) pour son article du 16 mars 2017 d’Adrien Senecat sur l’industrie de la désinformation (que nous avions démonté dans ce billet : L’Intox du Monde sur mes soi-disant 600 “articles erronés supprimés”), qui nous accusait à tort d’avoir supprimé 600 articles (ce qui est faux !), et ce pour cacher des erreurs (imaginaires…). […]
II. Condamnation de Samuel Laurent
Samuel Laurent a été condamné pour son tweet du 16 février 2017, dans lequel il me traitait de faussaire, reprenant sans vérification les accusations du livre de Cécile Vaissié (qui a également été condamnée en juin dernier) qui reprenait sans vérification les accusations délirantes de Bruno Zéni… » source

Luc Bronner est directeur de la rédaction du Monde depuis juin 2015.
Jérôme Fenoglio était directeur de la rédaction du monde de mai 2014 à juin 2015.
Sylvie Kauffmann était directrice de la rédaction du Monde du 18 janvier 2010 à juin 2011.
Alain Frachon était directeur de la rédaction du Monde du 1er septembre 2007 au 17 janvier 2010.
Éric Fottorino était directeur de la rédaction du Monde de mars 2006 à septembre 2007.



Catégories :Adrien Sénécat, Alain Frachon, Éric Fottorino, Condamnation, Fabrice Lhomme, Gérard Davet, Jacques Follorou, Jérôme Fenoglio, Le Monde, Luc Bronner, Nathaniel Herzberg, Pascale Robert-Diard, Samuel Laurent, Stéphane Mandard, Sylvie Kauffmann

7 réponses

Rétroliens

  1. Tristan Mendès-France que les procès intentés par Olivier Berruyer échouent. Fake news ! – Fake News France
  2. Condamnations de Mediapart – Fake News France
  3. Condamnations du Canard Enchaîné – Fake News France
  4. Les condamnations de Libération – Fake News France
  5. Les condamnations du Figaro – Fake News France
  6. Les condamnations du Point – Fake News France
  7. Les condamnations de l'Obs – Fake News France
%d blogueurs aiment cette page :