Condamné, Jean-Luc Mélenchon est rattrapé par l’une de ses promesses de campagne ? Fake news !

Ce 10/12/2019 de nombreux médias accusent Mélenchon de malhonnêteté intellectuelle, depuis qu’il a été condamné à 3 mois de prison avec sursis et 8000 euros d’amende pour “actes d’intimidation envers un magistrat et un dépositaire de l’autorité publique, rébellion et provocation”.

En effet lors d’un débat sur TF1 pour la présidentielle 2017, il avait notamment déclaré : « L’association Anticor a produit depuis longtemps tout un ensemble de propositions », déclare le candidat de la LFI, qui prend l’engagement devant les Français « de les appliquer toutes ». Il en cite une en particulier : « Quiconque est condamné une seule fois est inéligible à vie ».

Or la proposition de Jean-Luc Mélenchon dans son programme d’être inéligible à vie concerne les condamnations pour corruption, puisqu’il citait précisément l’association Anticor, spécialisée sur la corruption.

Comme le journaliste Jérôme Godefroy cité plus haut, de nombreux médias propagent donc une fake news en affirmant que M. Mélenchon serait rattrapé par sa promesse de campagne (et devrait démissionner ajoutent même certains).

Parmi eux, Eric Naulleau dans un tweet :  » Mélenchon 2017 : « Quiconque est condamné une seule fois est inéligible à vie ». Mélenchon 2019 : « Je porte ma condamnation pour rébellion comme une décoration. » Et tous les perroquets de la secte de répéter les éléments de langage. FI ou le nouvel Ordre du Temple Solaire. « 

La Dépêche du Midi ce 10/12/2019 dans un article de Lionel Laparade :  » Condamné lundi à trois mois de prison avec sursis et 8000€ d’amende, Jean-Luc Mélenchon est rattrapé par l’une de ses promesses de campagne. « Quiconque est condamné une seule fois est inéligible à vie », avait-il annoncé aux Français. Ses adversaires le lui rappellent aujourd’hui… « 

L’Express ce 10/12/2019 dans un article : « Quand Mélenchon réclamait que tout citoyen condamné soit inéligible à vie »

Philippe Jannet est directeur de la rédaction de l’Express depuis le 14/11/2018

Le Figaro du 10/12/2019 dans un article de Pierre Maurer : « En 2017, Mélenchon réclamait que tout citoyen condamné soit inéligible à vie. Durant la présidentielle, l’Insoumis exigeait des casiers judiciaires vierges pour les responsables politiques. Il a depuis été condamné. »

Alexis Brézet est le directeur de la rédaction du Figaro depuis 2012.

Valeurs actuelles du 10/12/2019 dans un article : « Quand Mélenchon prônait l’inéligibilité à vie pour les citoyens condamnés »

Geoffroy Lejeune est le directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles depuis 2016.

Fdesouche le 10/12/2019 dans un article : Quand Mélenchon réclamait que tout citoyen condamné soit inéligible à vie

Le responsable de Fdesouche est Pierre Sautarel.

Riposte laïque le 10/12/2019 : « Exclusif : Mélenchon se déclare inéligible et arrête la politique ! »



Catégories :Alexis Brézet, Eric Naulleau, Fdesouche, Geoffroy Lejeune, Inédit, Jérôme Godefroy, L'Express, La Dépêche, Le Figaro, Lionel Laparade, Philippe Jannet, Pierre Maurer, Pierre Sautarel, Riposte laïque, Valeurs actuelles

1 réponse

Rétroliens

  1. Condamné, Jean-Luc Mélenchon est rattrapé par l'une de ses promesses de campagne | France Politique
%d blogueurs aiment cette page :