Nadjet Cherigui du Figaro interviewe une personne qui dit ne jamais l'avoir rencontrée

27/5/2016 « « Je n’ai jamais rencontré la journaliste du Figaro »
Le président du centre Tawhid, M. Azouz, est le seul cadre de la mosquée à se prénommer Karim… Qui est longuement cité dans l’article publié le 20 mai par l’hebdo du groupe Dassault.
Dans  l’article « Saint-Denis : l’islamisation est en marche » paru dans le Figaro Magazine du 20 mai avec son « fameux » titre de couverture « Molenbeek-sur-Seine », Nadjet Cherigui cite assez longuement un certain Karim qui « fait partie des cadres de la mosquée Tawhid ». Elle le décrit avec sa « Chéchia beige sur la tête » et il est l’interlocuteur unique du premier paragraphe de son papier. C’est donc un témoin décisif, habilité à parler au nom du centre Tawhid et de son environnement « cerné par les intégristes ». Le problème, explique Karim Azouz au JSD, c’est que « parmi les responsables légaux, les membres du conseil d’administration, le seul Karim, c’est moi et je n’ai jamais rencontré cette dame, je ne sais même pas quelle tête elle a ». Il n’y a pas de Karim au sein des responsables, insiste le président de l’association Trait d’union qui gère le centre Tawhid de la rue de la Boulangerie.  » source

Cet article du Figaro a également été débunké par un certain Jérôme Martin sur son blog :



Catégories :Le Figaro, Nadjet Cherigui

1 réponse

Rétroliens

  1. Une professeur de ce lycée dénonce une fake news d'un article de l'Express sur son lycée dénoncé – Fake News France
%d blogueurs aiment cette page :