Yann Barthès et Quotidien manipulent les téléspectateurs pour diaboliser Nadine Morano

Après la manipulation de Clément Viktorovitch que nous avons révélée, c’est au tour de l’émission de Yann Barthès, Quotidien, sur TMC ce 25/10/2019 de manipuler le public à son tour pour la diaboliser. L’extrait de l’émission peut être visionné ici.

Yann Barthès décide d’envoyer une équipe de « journalistes » pour aller contre-enquêter sur un article de Valeurs Actuelles dans lequel Nadine Morano se rend dans le quartier dans lequel elle a grandi :

A partir de 2 min 20, une certaine « Yvette » nous est présentée par Quotidien, elle sera le fil rouge de ce reportage, intervenant à de nombreuses reprises :

Copie d’écran de l’émission Quotidien, 25/10/2019

Quotidien : « Bonjour Yvette. »
Yvette : « Bonjour ».
Quotidien : « Ça fait combien de temps que vous habitez dans le quartier ? »
Yvette : « 35 ans ».
Quotidien : « Donc vous avez vu grandir Nadine Morano. »
Yvette : « Ouais. »
Quotidien : « Elle dit qu’elle ne reconnaît plus son quartier. »
Yvette : « Oui… Elle devrait y venir un peu plus souvent. »

Problème, il y a 35 ans c’était en 1984. Et Nadine Morano avait déjà… 21 ans (elle est née en 1963). Un âge où ne grandit plus trop… Cette dame (dont on ne connaîtra pas le nom) ment effrontément, elle n’a pas vu « grandir Nadine Morano », ce qui signifierait qu’elle l’a connue quand elle était enfant. (c’est ce que signifie l’expression « voir grandir quelqu’un » en tout cas).

Nous avons trouvé une Yvette de son âge, dans ce quartier, qui lui ressemble beaucoup, dans un article de la presse locale et cette Yvette se plaignait plutôt à l’époque (2018) : « Ascenseur bloqué : des locataires à bout de souffle à Nancy. […] Au 15e étage, Yvette Quinet, 66 ans exprime la même colère. « En 2014, j’ai fait un coma diabétique, suivi deux mois après d’un AVC. Aujourd’hui, j’ai de gros problèmes pour me déplacer. Quand je reviens avec mes courses et que je suis obligée de prendre les escaliers jusqu’au deuxième étage, j’ai mal partout. On a eu beau alerter l’Office métropolitain de l’habitat du Grand Nancy rien n’a évolué. Le problème concerne tous les locataires de l’entrée 3 bis du Tilleul argenté. Les mamans avec des enfants en poussette ne sont pas non plus épargnées. »

Le 3bis du Tilleul argenté, une barre d’immeubles (rectangle rouge ci-dessous) dans le quartier où a grandi Nadine Morano, se situe juste en face de la mosquée el Houda…

Vision du quartier sur Google maps, la mosquée est dans le rectangle rouge

Yvette (qu’il s’agisse de la même personne ou pas) se montre sans doute si contente face caméra du fait de cette proximité… Peut-être a-t-elle menti aussi à cause de ça, qui sait ? A moins qu’il ne s’agisse de la peur des représailles d’autres voisins, carrément délinquants ceux-là ?

En effet Quotidien n’informera pas ses téléspectateurs que le quartier du Haut-du-Lièvre a défrayé de nombreuses fois la chronique ces dernières années, pour des faits grave de délinquance, traffic de drogues, etc. La presse locale s’en est faite l’écho : Policiers caillassés le 25/1/2018 ; l’évasion d’un clandestin mis en examen pour tentative de meurtre et dirigeant le quartier le 11/4/2017 ; un passant qui reçoit une balle en pleine rue tirée par un trafiquant de drogue le 21/5/2018 ; une voiture de police ciblée par un coup de feu le 27/12/2016, etc.

Quotidien continue son tour du village Potemkine. Et cite Valeurs actuelles :
« La place de l’islam y est centrale. A proximité de la mosquée Al-Houda, les hommes défilent en qamis. »
Quotidien : « Bonjour! »
[un musulman sortant de la mosquée] : « Bonjour »
Quotidien : « On est où là ? »
Musulman : « On est à la mosquée El-Houda. Vous voyez très bien qu’il y a des qamis et des burqas partout. »

Copie d’écran de Quotidien

La caméra tourne et montre 4 personnes habillées normalement en train de discuter, suivent des rires en plateau.

Cette mise en scène est assez grotesque. L’équipe de Yann Barthès a naturellement préparé cette séquence avec le représentant de la mosquée, qui a pu faire place nette avant de tourner. Mais quand on consulte la presse locale, comme cet article de l’Est Républicain du 10/1/2016, on voit bien les hommes en qamis…

D’ailleurs en mars 2016 cette mosquée avait organisé un événement pour appeler aux dons en faveur d’une nouvelle mosquée en construction, la capacité de 400 personnes de la mosquée, et l’autre mosquée située à quelques centaines de mètres ne suffisant apparemment pas :

Parmi les invités, un certain Cheikh Abou Khalid de la mosquée d’Epinal. Deux ans plus tard, une autre conférence dans cette mosquée accueille à nouveau ce cheikh ne parlant pas français :

Ce cheikh, un marocain installé à Épinal depuis 1986, a été formé dans les meilleures écoles coraniques d’Arabie Saoudite, à Médine, réputées pour enseigner un Islam particulièrement radical et fondamentaliste, le wahhabisme. Un article indique les déclarations scandaleuses d’autres prédicateurs invités par ce cheikh dans sa mosquée d’Epinal qui ne laissent aucun doute au sujet de son idéologie. Mais Quotidien n’a pas jugé utile d’enquêter de ce côté-là, cela irait un peu trop dans le sens de Nadine Morano. Ils préfèrent s’attarder sur des détails, qu’ils vont monter en épingle.

Quotidien continue en effet : « Je continue à lire. Impossible de trouver la moindre tranche de jambon dans le quartier. » Et démontre que cette assertion est fausse, le supermarché LBV du quartier en proposant à la vente.

Yann Barthès continue de citer Nadine Morano dans Valeurs Actuelles : « Le bar et la papeterie ont fermé. » Puis ils interviewent les responsables de la brasserie du quartier :

Responsables de la brasserie au Haut-du-Lièvre

Et puisqu’on ne nous montre pas de papeterie, on pourra conclure qu’elle a bel et bien fermé, sans que Yann Barthès ne nous en informe. Nadine Morano ne doit avoir raison sur rien, c’est à cela qu’on reconnaît la propagande.

Conclusion : l’équipe de Yann Barthès (notamment Paul Bouffard et Agathe Gros) aurait pu en rester à ces deux informations fausses données par Nadine Morano à Valeurs Actuelles, mais au lieu de cela ils ont fait un reportage à charge, contenant des fake news, et manipulant le grand public, ce qui décrédibilise leur entreprise dite journalistique.

Complément à notre enquête par Valeurs actuelles :

Propagande de Quotidien relayée par Jean-Michel Apathie qui la qualifie de « travail exceptionnel et salutaire » et de Christophe Beaugrand-Gerin qui dit « à voir absolument » :

Nadine Morano enfoncera le clou un peu plus tard :



Catégories :Agathe Gros, Christophe Beaugrand-Gerin, Inédit, Jean-Michel Apathie, Nadine Morano, Paul Bouffard, TMC, Valeurs actuelles, Yann Barthès

1 réponse

Rétroliens

  1. Fake news de Gérard Miller à propos de l’interview de Nadine Morano dans Valeurs actuelles – Fake News France
%d blogueurs aiment cette page :