Fake news de Sonia Devillers, à propos de Mediapart, Edwy Plenel présent ne relève pas

Voir la vidéo du 18/10/2019 dans l’Instant M sur France Inter à partir de 50 secondes :

« Mediapart, créé en 2008 et devenu profitable, a promis qu’il ne serait jamais racheté par un industriel fortuné et qu’il ferait mieux d’appartenir seulement à ses donateurs ou à ses salariés. » dit Sonia Devillers.

Or un « donateur » est une « personne qui fait un don à une œuvre philanthropique, religieuse, etc. » (trésor informatisé de la langue française), donc sans contrepartie (ou bien très indirectes). Mediapart est surtout financé par ses lecteurs, qui paient un abonnement et en échange bénéficient d’un service, à savoir la lecture du journal en ligne Mediapart. Ils ne sont pas des « donateurs » mais des « lecteurs », des « clients », des « abonnés ».

 » Mediapart occupe une place à part dans le paysage de la presse française : sans publicité, sans subventions, sans mécène ou industriel intéressé, bref ne vivant que du seul soutien de ses lecteurs.  » écrit la rédaction de Mediapart.

Décidément, Sonia Devillers a du mal à ne pas faire de fake news dans ses lancements.



Catégories :France Inter, Inédit, Sonia Devillers

%d blogueurs aiment cette page :