Libération identifie la journaliste Emmanuelle Ducros derrière un faux compte twitter anonyme

Emmanuelle Ducros invitée à C dans l’Air, capture d’écran

13/9/2019 « Depuis quelques jours, un compte Twitter anonyme relaie des informations fausses et diffamatoires sur un des journalistes de CheckNews, annonçant notamment son possible licenciement de Libération. Le compte Twitter en question, @RaysonElla, a été créé le 14 juin 2019. Depuis le 4 septembre, il a posté une cinquantaine de tweets (d’autres ont été postés entre juin et septembre, mais ont été supprimés depuis). La quasi-totalité des tweets visent des journalistes ayant eu affaire d’une manière ou d’une autre à Emmanuelle Ducros, journaliste de l’Opinion, en charge des questions agricoles et au cœur de fréquents débats (souvent agités) à propos, notamment, du glyphosate. Certains tweets visent ainsi Daniel Schneidermann, fondateur d’Arrêt sur images. Mais aussi plusieurs hommes et femmes politiques comme Jean-Luc Mélenchon, Isabelle Saporta, Manon Aubry ou Cécile Duflot. […]
Bref, un faisceau d’éléments concordants laissant à penser, sauf multiplication d’improbables coïncidences, que c’est notre consœur de l’Opinion qui se cache derrière le masque d’un faux compte Twitter, et livre de fausses informations destinées à nuire à un journaliste. Cas de figure étonnant, sachant que cette journaliste elle-même déplore être la victime de cyberharcèlement (pour ses prises de position pro-glyphosate).  » https://www.liberation.fr/amphtml/france/2019/09/13/une-journaliste-de-l-opinion-harcele-t-elle-un-confrere-de-libe-derriere-un-faux-compte-twitter_1750669?__twitter_impression=true

Le compte a depuis été supprimé. Libération avait réalisé des captures d’écran :



Catégories :Emmanuelle Ducros, L'opinion

%d blogueurs aiment cette page :