Le Parisien corrige un titre malencontreux sur les gilets jaunes

« Selon un rapport de l’IGPN présenté le jeudi 13 juin 2019, l’utilisation des lanceurs de balles de défense (LBD) et grenades de désencerclement par les policiers a augmenté de plus de 200% en 2018 par rapport à l’année précédente : 19.000 munitions de LBD contre 6.300 en 2017. Le Parisien, non content de classer cette information dans la rubrique « Faits divers » a initialement choisi de l’affubler de ce titre élégant :

Ainsi ce ne sont pas les « forces de l’ordre », comme on les appelle, qui, sous la responsabilité du ministère de l’Intérieur, ont « fait exploser le nombre de tirs de LBD », mais les gilets jaunes. Les journalistes en charge de la titraille se sont avisés de leur « dérapage » (comme on dit pour atténuer l’effet d’un tir de LBD) et ont corrigé : »

https://www.acrimed.org/Le-Parisien-atteint-par-des-tirs-de-LBD

L’article du Parisien est signé par les courageux « J-M. D. et E.P. » le 13 juin 2019.

Publicités


Catégories :Gilets jaunes, Le Parisien

%d blogueurs aiment cette page :