Timisoara, un faux et intox

« Boulette 1989. De fausses images du charnier roumain sont diffusées en France. «Timisoara libéré découvre un charnier», écrit Libération dans son édition du 23 décembre 1989. A la veille de Noël, comme toute la presse française, notre quotidien se plante. «Un témoin va faire état de 4 630 cadavres recensés», lit-on en surtitre. Ce charnier est censé prouver l’horreur du régime de Ceaucescu. Mais, un mois plus tard, on découvre que la vérité n’était pas tout à fait celle-là. Oui, il y a eu des morts, 147 dans la ville. Oui, la répression de la libération a été violente, mais, de massacre et de charnier, point. […] Le parcours de cette fausse info est assez simple : une radio hongroise évoque «un coup de fil d’un réfugié roumain de souche hongroise à Budapest». L’AFP reprend et une fois que l’AFP reprend, c’est souvent trop tard.   »

https://next.liberation.fr/culture/2013/07/26/timisoara-un-faux-et-intox-boulette-de-fausses-images-du-charnier-roumain-sont-diffusees-en-france_921060

Le quotidien Libération avec Serge July titre « Boucherie ». 

TF1 : « Ceaușescu, atteint de leucémie, aurait eu besoin de changer son sang tous les mois. Des jeunes gens vidés de leur sang auraient été découverts dans la forêt des Carpates. Ceaușescu vampire ? Comment y croire ? La rumeur avait annoncé des charniers. On les a trouvés à Timișoara. Et ce ne sont pas les derniers »

Le Monde félicite La Cinq d’avoir « révélé l’horrible charnier des victimes des manifestations du dimanche précédent » Le Monde, 24 décembre 1989



Catégories :AFP, JT de TF1, Le Monde, Libération, Serge July, TF1

%d blogueurs aiment cette page :